" /> " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NUTRITIONS

NUTRITIONS

Menu
Pomme de terre Bio

Pomme de terre Bio

Referencement
Print Friendly and PDF

Pomme de terre Bio

Description du produit

Ses bienfaits

Les apports en glucides complexes, en vitamines (notamment C et B1), en magnésium et en fer de la pomme de terre jouent un rôle rééquilibrant.

La choisir et la conserver

Choisissez-la ferme et surtout sans tâches vertes. La couleur verte provient d’une pomme de terre qui a été exposée à la lumière ou à la chaleur et témoigne que le légume est gorgé de solanine, un composé toxique. A ne pas consommer ! par contre les germes ne sont pas nocifs, ils reflètent la volonté de la plante de se reproduire.  Pour la consommation, il suffit d’enlever ce germe.

La pomme de terre doit donc être stockée à l’abri de la lumière pour ne pas verdir et prendre un goût amer. Évitez également les températures trop élevées, qui favorisent l’apparition de germes ainsi que les températures trop basses qui lui donnent un goût sucré.

Primeur et conservation ?
Une pomme de terre « primeur » est récoltée avant complète maturité, commercialisée rapidement après l’arrachage, avant le 1er août (date souvent repoussée par décret au 15 Août). La pomme de terre « de conservation » est récoltée à maturité, lorsque la végétation de la plante est fanée en septembre /octobre pour une consommation tout l’hiver. Grattez la pomme de terre, si la peau est pelucheuse et s’enlève très facilement,  c’est une pomme de terre primeur.

Et la pomme de terre nouvelle dans tout ça ? Entre la primeur et la nouvelle il s’agit uniquement de précocité. La nouvelle est une pomme de terre primeur (récoltée avant le 1er Août) mais ayant atteint son stade de maturité. 

Les familles

les variétés à chair ferme : Charlotte, Nicola… idéales à la vapeur et rissolées

les variétés à chair tendre : Agata, Monalisa... idéales au four, en purées et en potage

 

C’est quoi, une pomme de terre bio ?

Une pomme de terre biologique est cultivée et conservée sans engrais ni produit phytosanitaire de synthèse. Le principal ennemi de la pomme de terre bio est un champignon, le mildiou, qui se développe surtout par temps humide. Pour limiter les dégâts causés par ce champignon, les producteurs bio cultivent des variétés de pommes de terre résistantes au mildiou. C’est le cas de la Ditta, par exemple. Une fois récoltées à l’automne, les pommes de terre bio sont stockées dans l’obscurité.

Plusieurs techniques peuvent être utilisées afin d’éviter la germination des tubercules : stockage au froid, ou avec des produits naturels (huile de menthe, éthylène). Ainsi stockées, les pommes de terre bio se conservent plusieurs mois, en général jusqu’à la fin de l’hiver ou début du printemps.

En magasins, vous reconnaîtrez les pommes de terre biologiques grâce au logo bio européen, obligatoire. Le logo AB certifie, entre autres, le respect de la réglementation française.

La production de pommes de terre biologiques

En 2011, les surfaces françaises de pommes de terre cultivées en bio étaient estimées à 1.600 hectares. Si la part du bio est encore anecdotique dans la production de pommes de terre (environ 1,5% des surfaces), la tendance est plutôt à son développement. En Bretagne, dans le Centre et le Nord-Pas-de-Calais, les principales régions de production, la part des pommes de terre sur l’exploitation est assez importante : entre 3 et 5 hectares en moyenne. Dans les autres régions, la pomme de terre bio est plutôt cultivée en maraîchage sur moins d’un hectare.

Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio
Pomme de terre Bio