" /> " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NUTRITIONS

NUTRITIONS

Menu
Piment Bio

Piment Bio

Print Friendly Version of this pagePrint Get a PDF version of this webpagePDF

Piment Bio

 


 

Une arme anti-obésité


Lors du congrès récent de la Biophysical Society, des chercheurs de l’université du Wyoming ont évoqué les propriétés passionnantes de la capsaïcine, ce composé chimique qu’on trouve dans le piment, responsable de la sensation de brûlure sur nos papilles. Et pas besoin d’avaler des tonnes de piment (dont l’ingestion pourrait s’avérer problématique pour notre intestin délicat…), un complément alimentaire à base de la fameuse molécule jouerait le même rôle : transformer les mauvaises graisses en bonnes graisses.

Petit rappel des faits. Dans notre corps,  nous avons deux types de graisses : « les cellules adipeuses blanches stockent l’énergie et les cellules adipeuses brunes entraînent un phénomène thermogénique (chaleur produite par la combustion des graisses) pour brûler la graisse stockée », comme le résume Vivek Krishna, l’un des chercheurs qui a signé l’étude. Un complément alimentaire à base de capsaïcine changerait les cellules blanches en brunes, en faisant monter leur température. Des tests ont été menés sur des souris, nourries avec une alimentation très riche, associée à une petite dose de capsaïcine. Les rongeurs n’ont pas pris de poids parce que leur activité métabolique avait été accélérée. L’équipe travaille donc à la mise au point d’un complément alimentaire à base de la précieuse molécule brûle graisse. Des essais cliniques sur l’homme devraient bientôt avoir lieu.

Les 5 atouts du piment

• Il a une action anti-oxydante. Et donc protègerait, (grâce notamment à des flavonoïdes nommés lutéoline, et quercétine), nos cellules des dommages causés par les radicaux libres (molécules impliquées dans les maladies cardio-vasculaires, et certains cancers).

• Il contient de la vitamine E. Certaines variétés de piment fort sont source d’alpha-tocophérol, une forme de la vitamine E. Cette molécule pourrait en outre jouer un rôle dans la prévention de certains cancers, des maladies cardiovasculaires et de la maladie d’Alzheimer.

• Il contient de la vitamine C, qui contribue à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. Elle protège en outre des infections, accélère la cicatrisation et favorise l’absorption du fer…

• Il contient de la vitamine B6. Elle contribue à la fabrication des globules rouges, en leur permettant de transporter davantage d’oxygène.  Elle renforce également le système immunitaire.

• Il contient des oligo éléments : fer, manganèse et cuivre. Le fer est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il est utile au renouvellement cellulaire, à la production d’hormones et la fabrication de neurotransmetteurs. Le manganèse protège des dommages causés par les radicaux libres. Le cuivre, lui, est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène.

Et si ça vous pique, mangez du fromage ! Manger des piments forts peut être une activité dangereuse… Si vous croquez dedans, et que vous avez la bouche en feu, ne vous jetez pas sur votre verre d’eau ! Cela ne servira à rien : la capsaïcine, responsable du piquant du piment, donc, n’est pas soluble dans l’eau, mais dans les matières grasses. Il vaut mieux avaler un verre de de lait, grignoter du fromage, voire une petite cuiller d’huile d’olive…


 

Que vaut une « portion » de piment ?

Poids/volume

Jalapeño, cru, 14 g (1 piment)

Chili fort, rouge ou vert, cru, 45 g (1 piment)

Calories

4

18

Protéines

0,2 g

0,9 g

Glucides

0,8 g

4,3 g

Lipides

0,1 g

0,1 g

Fibres alimentaires

0,4 g

0,7 g

 

Autres propriétés


 

Le piment est-il antioxydant ?

Modérément (chili en poudre) : on ne connaît pas l’indice TAC du piment frais, mais celui du chili en poudre est de 709 μmol par portion de 1 c. à thé (5 ml).

Le piment est-il acidifiant ?

Le piment chili fort possède un indice PRAL de -5.0 ce qui en fait un aliment plutôt alcalinisant

Le piment a-t-il une charge glycémique élevée ?

Le piment chili fort possède une charge glycémique de 3.2 ce qui en fait un aliment à faible charge glycémique.

 

 

ATTENTION CEPENDANT

  • consommé à fortes doses, le piment peut augmenter le risque de cancer de l'estomac

  • il ne faut jamais appliquer de piment sur les yeux, sur une plaie, sur les muqueuses, sur une inflammation

  • il ne faut pas utiliser le piment dans les cas suivants :

    • reflux gastro-oesophagien

    • syndrome de l'intestin irritable

    • hémorroïdes

    • enfant de moins de 2 ans

 

Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio
Piment Bio