" /> " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NUTRITIONS

NUTRITIONS

Menu
Aubépine

Aubépine

Print Friendly Version of this pagePrint Get a PDF version of this webpagePDF

Aubépine

 

L'aubépine (craetagus) est un arbuste originaire d'Asie que l'on le retrouve aujourd'hui dans l'ensemble de l'hémisphère nord. L'aubépine est parfois connue sous le nom ''cénellier''. La très belle fleur blanche de l'aubépine fut traditionnellement un symbole virginal et fut l'objet de nombreuses légendes. Les propriétés de tonifiant cardiaque de l'aubépine sont connues depuis des siècles et établies aujourd'hui par plusieurs essais cliniques. L'aubépine pourrait avoir d'autres vertus, notamment pour abaisser le niveau de cholestérol ou faciliter la perte de poids mais les recherches dans ces domaines sont beaucoup moins avancées. On utilise en phytothérapie la fleur mais surtout les rameaux et bourgeons, et parfois les fruits. Il existe aujourd'hui des extraits normalisés plus faciles et moins risqués à utiliser que les infusions et décoctions réalisées à partir de la plante.

Nom usuels


Bois de mai, épine de Mai, Cenellier

En anglais : Hawthorn, Mayblossom (le terme mayblossom est moins fréquemment utilisé)

Nom botanique

Crataegus oxyacantha, syn. C. laevigata, C. monogyna

L'aubépine appartient à la famille rosacea (ou rosacées), on retrouve dans cette vaste famille des plantes comme le sorbier, le fraisier, le prunellier, l'églantier, la ronce, la benoîte, les potentilles etc

Il existe de très nombreuses variétés d'aubépine, on en référence dans la littérature botanique jusqu'à 1200. Leurs contenus en principes actifs peuvent différer de l'une à l'autre.

Parties de la plante utilisée

Rameaux et bourgeons terminaux, fleurs et fruits. Ce sont principalement les rameaux et les fleurs qui sont utilisées, les fruits le sont moins.

Traditionnellement, les fleurs étaient utilisées comme tonifiant cardiaque et les fruits, au contraire , pour des vertus calmantes. Il était donc formellement déconseillé de consommer simultanément les deux types de préparation. Aucune source dans littérature scientifique ne donne de justification à cette précaution.

Principes actifs

La composition de l'aubépine est complexe, il existe de nombreux types de composés (principes actifs) dont les effets sont synergiques. Il n'existe pas une molécule simple qui pourrait expliquer, à elle seule, les vertus cardio-stimulantes observées cliniquement et en laboratoire. L'aubépine est en fait un ''cocktail" de flavonoïdes que l'on peut retrouver -avec une moindre diversité et en quantité plus faible- dans d'autres plantes de la famille des rosacées (comme la ronce par exemple).

Usage traditionnel

L'aubépine est traditionnellement utilisée comme fortifiant cardiaque.

Mode de préparation

Pour les troubles cardiaques mineurs:

Infusion: infuser durant 20 minutes de 1 g à 1,5 g de feuilles et de fleurs séchées dans 250 ml d’eau bouillante. Prendre de 3 à 4 tasses par jour (après chaque repas).
Teinture: prendre de 1 ml à 2 ml, trois fois par jour ( pour une teinture de 1:5 à 45 % d’alcool). .


Pour le traitement de l'insuffisance cardiaque congestive il est recommandé d'utiliser l'aubépine sous forme d'extraits normalisés. les extraits normalisés offrent en effet une plus grande stabilité de composition qu'une préparation de phytothérapie traditionnelle:


Extrait standard contenant 2 à 3 % de flavonoïdes: 300 mg à 900 mg par jour. (une prise à chaque repas)

Extrait standard contenant 18 à 20 % de procyanidines. Prendre de 150 mg à 200 mg par jour, en deux ou trois prises.

Usage contemporain

L'aubépine est un produit aujourd'hui bien étudié dans le traitement des insuffisances cardiaques modérées.

Insuffisance cardiaque congestive

Depuis la fin des années 80 , une quinzaine d’essais cliniques ont été menés dans le monde et montrent l'efficacité d'extraits normalisés de fleurs ou de feuilles d’aubépine.


Une méta-analyse - c'est à dire une analyse critique d'essais déjà publiés dans la littérature scientifique- datant de 2008 a répertorié 14 essais cliniques en double-aveugle contre placebo incluant au total plus d'un millier de patient1 :

Les sujets prenant des extraits d’aubépine en plus d’un traitement médical classique (avec un médicament comme le captopril -Captolane® et Lopril®- ou un diurétique) ont eu une meilleure résistance à l’effort et un meilleur état de forme générale que les sujets prenant un placebo.

Une étude récente, réalisée sur une durée de deux ans montre une baisse du risque de mort subite
chez les patients souffrant d'une défaillance ventriculaire modérée.


Les essais cliniques publiés montrent que l’extrait d’aubépine est sûr et qu’il n’interfère pas négativement avec les traitements médicaux classiques.

Diabète

Une étude récemment publiée montre que l'aubépine réduit l'hypertension chez les patients diabétiques. Il faudra d'autres essais cliniques pour confirmer ce résultat.

Effets secondaires

La prise régulière d'aubépine à haute dose (supérieure à 900 mg par jour d'extraits standardisés) n'est pas sans effets secondaires. Chez certaines personnes, l'aubépine provoque une éruption cutanée et des troubles digestifs.

Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine
Aubépine