" /> " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NUTRITIONS

NUTRITIONS

Menu
Lait végétal

Lait végétal

Lait végétal


 

Un lait végétal est une boisson produite à base de végétaux qui présente des aspects proches de ceux des laits d’origine animale.

Consommation

Le lait végétal est un aliment et comme tel consommé pour une variété de raisons, y compris de santé (dont intolérance au lactose, allergie au lait, problèmes de santé aggravés par la consommation de protéines animales), le choix d'une alimentation végétalienne ou ovo-végétarienne, par véganisme, pour des raisons éthiques (opposition à l'exploitation animale), pour des raisons environnementales (pollution des eaux), climatiques (gaz à effets de serre issus de l'exploitation de bovins), pour des raisons religieuses, le refus du lait de vache ou d’autres mammifères, considéré comme malsain ou désagréable, ou tout simplement par préférence de goût.

Composition

Les laits végétaux sont à la base généralement pauvres en calcium, mais sont fréquemment supplémentés en calcium d'origine minérale ou végétale pour leur donner le même taux que le lait de vache. Le calcium contenu dans les laits végétaux est d'ailleurs absorbé à 60% par l'organisme contre 40% pour le lait de vache. Ils ont également la particularité de ne pas être acidifiants pour le corps humain, contrairement au lait animal.

Substitution au lait d'origine animale

De nombreux Occidentaux considèrent le lait végétal comme un « substitut » au lait d’origine animale, le mot « lait » se référant au lait de vache, le plus répandu dans les pays occidentaux. Ainsi, en Allemagne, la loi interdit l’utilisation du mot « lait » sur l’étiquette de tout lait d’origine non animale. En revanche, de nombreux laits végétaux sont généralement fabriqués et utilisés dans des endroits où le lait de vache est inconnu ou n’a jamais été disponible en grande quantité, ou n’est pas populaire en raison de son coût, une intolérance très répandue au lactose chez les adultes, les croyances traditionnelles et ainsi de suite. L’idée que le lait végétal est un « substitut » au lait de vache inventé pour les clients occidentaux ne peut être admise dans certaines cultures, notamment d’Asie, où il est présent dans la cuisine depuis des milliers d’années.

Les laits végétaux, tout comme le lait de vache, sont inadaptés pour servir tels quels de substituts au lait maternel pour les nourrissons : le lait de soja est trop riche en protéines, les autres (amande, noisette, riz, avoine) trop pauvres, et la plupart sont trop pauvres en lipides.

Par ailleurs, comme tout aliment autre que le lait maternel, un lait végétal doit être considéré chez le nourrisson comme pouvant participer à sa diversification alimentaire et l'introduire alors que très progressivement dans son alimentation, surtout lorsqu'il est constitué d'un aliment potentiellement allergène, comme les fruits à coque. Les aliments les plus allergènes sont en effet à introduire le plus tard et le plus progressivement possible dans l'alimentation du bébé. Chez un adulte, ils sont à introduire progressivement s'il n'en a jamais consommé.


 

Parmi les laits végétaux

Laits de "noix" ou/et d'oléagineuses

 

  • Lait d’amande

  • Lait d’arachide

  • Lait de noisettes

  • Lait de noix de cajou

  • Lait de tournesol

  • Horchata de chufa

Laits de légumineuses protéagineuses

  • Lait de lupin

  • Lait de pois

  • Lait de soja

Laits de céréales

  • Lait d’avoine

  • Lait de blé de Khorasan Kamut

  • Lait d'épeautre

  • Lait de millet

  • Lait d'orge

  • Lait de riz

  • Lait de seigle

Laits de pseudo-céréales

  • Lait de quinoa

  • Lait de sarrasin

Laits de super-aliments

  • lait de chanvre (en)

  • Lait de châtaigne

  • Lait de coco

  • Lait de sésame (source de calcium)

 

Pas de laits végétaux pour le nourrisson

De manière générale, les laits végétaux ne sont pas recommandés pour les nourrissons car ils pourraient entraîner des carences en protéines animales.

La Société canadienne de Pédiatrie et les Diététistes du Canada, souligne à cet égard, que chez les nourrissons nés à terme et en santé au cours des six premiers mois de la vie, « le lait de vache, le lait évaporé, le lait de chèvre, les boissons de soya, les boissons de riz et tous les autres types de boissons ne sont pas des laits de remplacement appropriés.»

Ceci inclut également les boissons d’amandes. L’énoncé indique également que « ces boissons, qu'elles soient enrichies ou non, ne peuvent pas remplacer, durant les deux premières années, le lait maternel, les préparations lactées pour nourrissons ou le lait entier pasteurisé. » Sur le plan nutritif, le lait maternel reste donc celui qui correspond le plus aux besoins de l’enfant.

Certains nourrissons sont cependant allergiques au lait de vache, c’est le cas d’environ 2 à 3% d’entre eux. Le recours à des substituts est donc parfois nécessaire mais les laits végétaux ne sont pas forcément une alternative appropriée.

L’Institut national de Santé Publique stipule que « Les boissons enrichies à base de soya ne conviennent pas aux nourrissons. Elles sont incomplètes et très peu nutritives par rapport au lait maternel ou aux préparations commerciales pour nourrissons. Puisque les bébés grandissent très vite, il leur faut une alimentation complète et équilibrée. Ces boissons peuvent nuire au bon développement de votre bébé. Les boissons de soya contiennent moins de calories et de matières grasses que le lait de vache entier à 3,25 % de M.G. C’est pourquoi il est recommandé d’attendre que votre enfant ait atteint l’âge de 2 ans avant de lui offrir une boisson de soya. »

Pour tout recours à des substituts du lait de vache, il est donc fortement recommandé d’en discuter avec un médecin diététicien, ou un pédiatre qui pourra prescrire des formules de laits maternisés sans protéines de lait de vache ou des hydrolysats de protéines.

Lait végétal
Lait végétal
Lait végétal
Lait végétal
Lait végétal
Lait végétal
Lait végétal
Lait végétal
Lait végétal
Lait végétal